Choix du département

Retour à Bourgogne - Franche-Comté

GDS de Côte-d'Or

1 rue des Coulots

21110 Bretenière

03 80 68 67 30

Fax: 03 80 68 67 44

 

gds21@gdsbfc.org

GDS du Doubs

130 bis rue de Belfort
CS 40939
25021 BESANCON Cedex
03 81 65 52 07
gds25@gdsfc.org

GDS du Jura

Route de Lons
Crançot
39570 HAUTEROCHE
03 84 43 01 71
gds39@gdsfc.org

GDS de Nièvre

ZA Le Clos Ry

58000 Sermoise sur Loire

03 86 90 18 90

Fax : 03 86 90 18 91

gds58@reseaugds.com

GDS de Haute-Saône / Territoire de Belfort

17 quai Yves Barbier
BP 40297
70006 VESOUL Cedex
03 84 77 14 17
gds70@gdsfc.org

GDS de l'Yonne

8 rue du pavé Saint Siméon

CS 20046

89000 Auxerre

03 86 94 81 87

Fax : 03 86 94 81 88

gds89@gdsbfc.org

GDS de Saône et Loire

99, route des Grands Crus

71000 Loché

03 85 27 07 70

Fax : 03 85 27 07 77

gds71@reseaugds.com

GDS de Bourgogne - Franche-Comté

1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
gdsbfc@reseaugds.com

Initiation au parage


Contexte

Chaque année les boiteries sont responsables de lourdes pertes économiques dans les élevages : réforme précoce, valorisation bouchère amoindrie, diminution de la production laitière ou des performances de croissance liées à une baisse de la consommation, signes de chaleur diminués … Sans oublier le confort de l’animal. On estime le coût d’une boiterie à 40 euros par vache et par an.

Un parage préventif annuel s’impose donc. Il concernerait entre 30 à 40 % des vaches du troupeau français. Ce parage fonctionnel a pour objectif de répartir équitablement les pressions du poids du corps sur les deux onglons. Il limite l’apparition des lésions de la boîte cornée et permet de découvrir des lésions sans boiterie apparente.

 

Mais dans un premier temps il est nécessaire d’observer le comportement locomoteur des animaux. Ces affections ont souvent un caractère multifactoriel pouvant impliquer notamment les conditions de logement, de vie, l'alimentation... Et pour une guérison assurée, il faut pouvoir différencier les multiples lésions du pied.

Objectif de la formation

A l’issue de cette formation, l’éleveur sera en mesure d’observer le comportement locomoteur de ses animaux et d’analyser les lésions observées. Il pourra mieux identifier les situations graves pour lesquelles il fera préférentiellement intervenir son vétérinaire ou son pédicure bovin.

Il saura engager une réflexion globale sur sa conduite d'élevage et les origines de ces lésions afin de mieux prévenir les boiteries et appréhender les pertes économiques sur son exploitation.

Et surtout, il saura réaliser les gestes appropriés, en toute sécurité, pour lui et l’animal !

Déroulement

Le GDS organise une formation de 3,5 jours à destination des éleveurs de bovins, sur la moyenne d’une formation départementale par an. Les places sont rares, puisque seulement une dizaine d’éleveur pourront bénéficier des conseils et de l’expérience des formateurs.

Une première demi-journée en salle permettra de définir les différentes lésions du pied et les facteurs de risques.

Avec deux jours et demi de pratique, l'éleveur acquerra les gestes pour une contention en toute sécurité, et les bases d’un parage efficace.  

Programme

Après-midi 1

Jour 1

Jour 2

Jour 3

Théorie autour des lésions du pied

Pratique en ferme (installation du chantier, parage et relevé de lésions)

Pratique en ferme (installation du chantier, parage et relevé de lésions)

Pratique en ferme puis

analyse des lésions observées et réflexions

 

Afin d’observer un maximum de pathologies du pied les 3 jours de pratiques seront réalisés sur deux exploitations (de stagiaires participants).