Choix du département

Retour à Bourgogne - Franche-Comté

GDS de Côte-d'Or

1 rue des Coulots

21110 Bretenière

03 80 68 67 30

Fax: 03 80 68 67 44

 

gds21@reseaugds.com

GDS du Doubs

130 bis rue de Belfort
CS 40939
25021 BESANCON Cedex
03 81 65 52 07
gds25@reseaugds.com

GDS du Jura

Route de Lons
Crançot
39570 HAUTEROCHE
03 84 43 01 71
gds39@reseaugds.com

GDS de Nièvre

ZA Le Clos Ry

58000 Sermoise sur Loire

03 86 90 18 90

Fax : 03 86 90 18 91

gds58@reseaugds.com

GDS de Haute-Saône / Territoire de Belfort

17 quai Yves Barbier
BP 40297
70006 VESOUL Cedex
03 84 77 14 17
gds70@reseaugds.com

GDS de l'Yonne

8 rue du pavé Saint Siméon

CS 20046

89000 Auxerre

03 86 94 81 87

Fax : 03 86 94 81 88

gds89@reseaugds.com

GDS de Saône et Loire

99, route des Grands Crus

71000 Loché

03 85 27 07 70

gds71@reseaugds.com

GDS de Bourgogne - Franche-Comté

1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
gdsbfc@reseaugds.com

Féminisation de la profession vétérinaire : donnez votre avis !

mis en ligne le 30 mai 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Une étudiante vétérinaire, Paloma Reynaud, étudiante en A5 à l’école vétérinaire de Lyon (VetAgro Sup), réalise sa thèse sur l’opinion des éleveurs à propos de la féminisation de la profession vétérinaire. L’objectif de ce travail est de recueillir leur point de vue sur ce sujet, sans aucun jugement. A cette fin, un questionnaire destiné aux éleveurs a été mis en ligne.

 

Répondre à ce questionnaire vous prendra seulement une dizaine de minutes et sera d’une grande aide à ce travail, même si vous n’avez jamais rencontré de vétérinaires femmes.

 

Voici le lien du questionnaire : https://forms.gle/m3agzvfbaf9WrEtu7 

 

Merci pour vos réponses, n’hésitez pas à diffuser largement ce questionnaire afin que le plus grand nombre d’éleveurs puisse s’exprimer.

Ovinpiades mondiales le 30 mai à Charolles

le jeudi 30, mai 2024

mis en ligne le 23 mai 2024

 

FCO à sérotype 3 : un vaccin prochainement disponible aux Pays-Bas

mis en ligne le 29 avril 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Le vaccin Syvazul BTV 3, produit par la société pharmaceutique espagnole Syva, sera disponible à la fois pour les ovins et les bovins aux PAYS-BAS dans quelques jours. Les ovins ont besoin d'une dose. Les bovins doivent être vaccinés deux fois, avec un intervalle de plusieurs semaines.

Après la vaccination, il faut quatre semaines pour que les animaux soient protégés de manière optimale.

 

C’est le même type de vaccin que celui contre le BTV8, seul le sérotype change et le processus de fabrication est identique ainsi que la formulation. Aussi il a été testé uniquement sur les ovins et l’on estime qu’il fonctionne chez les bovins.

Il va être demandé des compléments d’informations au fabricant concernant son éventuelle utilisation en France et les modalités d’utilisation.

 

Rappelons que le BTV 3 a envahi les Pays-Bas au cours de l’été et automne 2023 (plus de 4400 foyers répertoriés) et a provoqué des dégâts sanitaires conséquents (mortalité, baisse de la production laitière), comparables à ceux du sérotype 8 lors de sa première apparition en Europe, notamment chez les ovins (voir articles précédents). Ce sérotype a déjà contaminé l’Allemagne (56 foyers), la Grande-Bretagne (76 foyers) et la Belgique (7 foyers), et on peut craindre une reprise de sa diffusion sur le territoire continental à l’été 2024.

 

MHE : 5 nouveaux foyers, mais la zone régulée reste inchangée depuis le 14 décembre

mis en ligne le 29 avril 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Au 25 avril, 4275 foyers de MHE ont été officiellement recensés en France depuis le 19 septembre 2023, et 5 nouveaux foyers ont été déclarés dans les départements 64, 31 et 09 la semaine dernière.

La page d'information sur la MHE sur le site internet du ministère est publiée à l'adresse https://agriculture.gouv.fr/mhe-la-maladie-hemorragique-epizootique.

Ovinpiades mondiales le 30 mai à Charolles

mis en ligne le 23 avril 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Cette année les Ovinpiades vont réunir des éleveurs ovins du monde entier autour de leur passion. Cet événement se déroulera à Charolles le 30 mai 2024 et GDS BFC s’y est associé pour animer des épreuves autour de la santé du troupeau ovin. Venez nombreux et faites-le savoir !

[En savoir plus]

MHE : 46 nouveaux foyers mais sans modification de la zone régulée

mis en ligne le 12 avril 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Le ministère a fait le point sur la situation de la MHE.

Cette semaine, 46 nouveaux foyers sont apparus et aucun autre département n'est nouvellement infecté.

Le zonage reste inchangé depuis le 14 décembre.

 

 

Des travaux sont en cours dans le cadre de la Plateforme dépidémiosurveillance en santé animale visant à mieux définir ce quest un « nouveau » foyer car bien que les vecteurs aient repris en partie leur activité, la reprise de la diffusion de la maladie ne se fait pas avant juin en général.

Aussi, il convient dêtre prudent dans l’interprétation de « nouveau » foyer au sens dune infection récente.

Nouveau variant de la FCO à sérotype 8 : le vaccin BLUEVAC® montre son immunité protectrice chez les bovins, mais pas chez les souris

mis en ligne le 05 avril 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Face à la nouvelle souche de sérotype 8 qui a émergé en 2023 dans le sud du Massif central, des essais ont été conduits avec les vaccins BTV8 actuels pour s’assurer de leur efficacité présumée contre ce nouveau variant du sérotype 8.

A ce jour le BTV PUR® avait fait l’objet d’une confirmation expérimentale (cf article du 14 décembre). L’ANSES vient de rendre ses conclusions sur le vaccin BLUEVAC® qui a été testé sur des bovins infectés expérimentalement et des souris de laboratoire. La protection s’est avérée bonne sur les bovins, mais celle sur les souris s’est révélée défaillante, ce qui montre les limites des tests expérimentaux sur des espèces différentes.

Voir conclusions de l’essai conduit par l’ANSES.

 

Face au risque de réémergence du nouveau variant de BTV 8 lors de l’été et automne 2024, la principale recommandation formulée par GDS France et la SNGTV reste la vaccination du cheptel de souche, réalisée par l’éleveur ou le vétérinaire si des animaux doivent être certifiés pour la vente à l’export.

Voir recommandation GDS FRANCE et SNGTV.

MHE et FCO : une évaluation des surmortalités bovines dans les départements touchés par la FCO et la MHE grâce au dispositif OMAR

mis en ligne le 25 mars 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Le dispositif OMAR permet de surveiller l’évolution des mortalités sur la base des notifications des éleveurs et des remontées des équarrissages. Il permet notamment de repérer les zones touchées par une surmortalité jugée anormale par rapport aux années antérieures.

Ce dispositif a été utilisé par l’ANSES pour évaluer l’impact des virus émergents de la MHE et du BTV8 en terme de mortalité dans 2 départements touchés par la MHE, les Pyrénées-Atlantiques (64) et les Hautes-Pyrénées (65), et 2 départements touchés par le nouveau variant du BTV 8, l’Aveyron (12) et le Cantal (15).

Cette analyse permet de visualiser l’émergence des problèmes cliniques liés au passage de ces 2 virus et le graphique ci-dessous illustre bien l’émergence des surmortalités dans les départements touchés par ces 2 virus, en comparaison des départements non touchés, avec parfois un quasi doublement du nombre de carcasses de bovins adultes enlevées pour l’équarrissage.

 

Evolution de la proportion du nombre hebdomadaire de départements en alarme pour les bovins de plus de 24 mois pour la période août-septembre-octobre (de semaine 31 à 43) avec différentiation entre les départements touchés et non touchés par la FCO et/ou la MHE (avec inclusion au fur et à mesure des dates d’atteinte)

 

En conclusion, les auteurs constatent qu’il y a une concordance temporelle forte entre la diffusion de ces deux maladies dans les départements et les surmortalités observées.

Il convient de noter que les analyses de données de mortalité se limitent à la période août, septembre et octobre 2023 et qu’il sera utile d’observer la situation de la mortalité les mois suivants.

On peut aussi relever que les premières surmortalités observées ont commencé dès le mois d’août, ce qui signe sans doute une circulation virale active au cours de l’été.

Rappelons que si la MHE ne dispose pas de vaccin à ce jour, il existe des vaccins efficaces contre le BTV 8, qu’il faut administrer avant l’arrivée du virus.

Rappelons également qu’un premier cas de BTV8 a déjà été signalé en Saône-et-Loire en 2023. Ce virus est donc déjà présent dans notre région.

 

Voir l’article complet

 

IAHP : niveau de risque passé à modéré

mis en ligne le 22 mars 2024

Compte-tenu de la situation sanitaire favorable sur le territoire dans l’avifaune le niveau de risque est passé d’élevé à modéré depuis le 18/03/2024. Si la situation reste stable, ce niveau pourrait passer à négligeable début mai

[En savoir plus]

MHE : 41 nouveaux foyers déclarés dans le sud-ouest, pas d’extension de la zone régulée

mis en ligne le 08 mars 2024 - Bourgogne - Franche-Comté

Cette semaine, la DGAL a signalé 41 nouveaux foyers apparus mais aucun autre département nouvellement infecté.

Le zonage reste inchangé depuis le 14 décembre.

 

Une page d'information sur la MHE sur le site internet du Ministère est publiée à l'adresse https://agriculture.gouv.fr/mhe-la-maladie-hemorragique-epizootique