Choix du département

Retour à Bourgogne - Franche-Comté

GDS de Côte-d'Or

1 rue des Coulots

21110 Bretenière

03 80 68 67 30

Fax: 03 80 68 67 44

 

gds21@gdsbfc.org

GDS du Doubs

130 bis rue de Belfort
CS 40939
25021 BESANCON Cedex
03 81 65 52 07
gds25@gdsfc.org

GDS du Jura

Route de Lons
Crançot
39570 HAUTEROCHE
03 84 43 01 71
gds39@gdsfc.org

GDS de Nièvre

ZA Le Clos Ry

58000 Sermoise sur Loire

03 86 90 18 90

Fax : 03 86 90 18 91

gds58@reseaugds.com

GDS de Haute-Saône / Territoire de Belfort

17 quai Yves Barbier
BP 40297
70006 VESOUL Cedex
03 84 77 14 17
gds70@gdsfc.org

GDS de l'Yonne

8 rue du pavé Saint Siméon

CS 20046

89000 Auxerre

03 86 94 81 87

Fax : 03 86 94 81 88

gds89@gdsbfc.org

GDS de Saône et Loire

99, route des Grands Crus

71000 Loché

03 85 27 07 70

gds71@reseaugds.com

GDS de Bourgogne - Franche-Comté

1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
gdsbfc@reseaugds.com

FARAGO Bourgogne recrute 2 techniciens

mis en ligne le 27 janvier 2023 - Bourgogne - Franche-Comté

Illustration de l'actualité

FARAGO BOURGOGNE filiale du GDS 71, parage, dératisation, désinfection, désinsectisation, vente de matériel d'élevage recrute pour la zone Saône et Loire :

 

 

www.farago-bourgogne.com

GDS France reçue par le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

mis en ligne le 27 janvier 2023 - Bourgogne - Franche-Comté

Illustration de l'actualité

Le 10 janvier 2023, GDS France a eu le plaisir d’être reçu au Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire pour un échange avec Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire Marc FESNEAU et Monsieur Hadrien  JAQUET Conseiller filières animales, santé et bien-être animal au cabinet du Ministre.

Cette entrevue a permis de présenter la palette d’actions des GDS en faveur de la santé et du bien-être animal, et d’aborder divers sujets d’actualités sanitaires. 

Vaccination FCO : certains exportateurs vers l'Italie rapportent des difficultés de commerce liées à la vaccination contre la FCO

mis en ligne le 24 janvier 2023 - Bourgogne - Franche-Comté

Ce message rédigé par le Groupement Technique Vétérinaire (GTV) de BFC a été diffusé à l’ensemble des vétérinaires de la région et appelle à certaines précautions sur la vaccination FCO.
 

  • Age minimal de vaccination

De nombreux vaccins imposent un âge minimal de 2,5 mois (cas des vaches immunisées), cet âge est même de 3 mois pour le ZYVAZUL. Les vaches sont toutes considérées comme immunisées contre le sérotype 4 et 8, toute date de vaccination antérieure à cet âge minimum est ainsi invalide, l'export est alors refusé.

Soyez donc vigilants à l'âge du veau lors de la réalisation de la première injection (2,5 mois ou 3 mois selon le vaccin utilisé).

 

  • Réactions d’hypersensibilité aux injections d’antibiotiques sur des animaux vaccinés au préalable contre la FCO

Des cas de réactions d'hypersensibilité avec des chocs anaphylactiques souvent mortels sont décrits par des importateurs à la suite d'injections d'antibiotiques sur des animaux vaccinés notamment au ZYVAZUL. Aucun lien de cause à effet n'a été encore démontré. Toutefois les importateurs commencent à mettre la pression sur les exportateurs français pour relayer cette information, ce qui a été fait par la FFCB à tous ses adhérents. Certains Italiens demandent si c'est possible pour les commerçants français de ne plus leur livrer de broutards vaccinés au ZYVAZUL....

Vous trouverez ci dessous une information de l'ANSES qui vous informe des dernières données scientifiques à notre disposition en sachant que la vérité scientifique se heurte parfois à la rumeur. Nous vous rappelons l'importance de réaliser des déclarations de pharmacovigilance.

"ZYVAZUL BTV(qui est commercialisé en France depuis mai 2021) est mentionné dans un certain nombre de déclarations de réactions d’hypersensibilité chez des bovins, non comme ayant déclenché la réaction mais plutôt comme antécédent vaccinal des animaux affectés. Le rôle du vaccin dans la survenue de ces réactions n’est cependant pas encore établi.

Nous observons en France depuis 2020 une fréquence accrue des réactions d’hypersensibilité à des médicaments chez les bovins. Ces réactions d’hypersensibilité, allant de formes bénignes à des formes graves voire mortelles, sont des phénomènes bien connus des médicaments concernés. Ce qui interpelle à l’heure actuelle, c’est qu’à niveau d’utilisation égal, et sachant que beaucoup des médicaments impliqués sont utilisés sur le terrain depuis plus de 30 ans, ces réactions se produisent plus souvent qu’avant 2020. Les bovins peuvent réagir plus fréquemment qu’avant pour de multiples raisons, notamment génétiques, environnementales, médicamenteuses. Il est probable que le problème soit multi-factoriel.

L’ANMV a communiqué sur ce sujet (https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-03726413v1 ) et lancé une enquête sous forme de questionnaire auprès des vétérinaires praticiens. Plus récemment, en 2022, cette observation s’est étendue à d’autres pays européens. Un groupe de travail s’est formé au niveau de l’Agence Européenne du médicament pour analyser la situation au niveau européen. A ce stade nous n’avons pas de réponse quant aux raisons de cette augmentation, des hypothèses de sensibilisation ont été avancées et certains laboratoires pharmaceutiques ont lancé des études. Des médicaments très variés sont impliqués dans le déclenchement des réactions (antibiotiques dont oxytétracycline, dihydrostreptomycine, benzylpénicilline, vaccins, mais aussi antiparasitaires, minéraux). L’étude des historiques de traitement des animaux touchés montre l’utilisation de nombreux médicaments, parmi lesquels figurent des vaccins contre les mammites, des vaccins contre la BTV et d’autres médicaments."

 

Prédation par le loup (film réalisé par la CRA BFC)

mis en ligne le 06 janvier 2023

La prédation par le loup touche les éleveurs d’ovins, de caprins et de bovins de tous les départements de la région Bourgogne-Franche-Comté. La Chambre régionale d’agriculture a réalisé un film qui donne la parole aux éleveurs dans un ton mesuré et équilibré.

[En savoir plus]

Le GDS 58 recrute un technicien chargé de projet H/F

mis en ligne le 20 décembre 2022

  • DESCRIPTION ENTREPRISE ET MISSIONS DU POSTE

Le Groupement de Défense Sanitaire de la Nièvre est une association Loi 1901. Il coordonne et met en oeuvre des actions sanitaires en élevage. Il est délégataire de missions de service public au travers de sa fédération régionale, reconnue Organisme à Vocation Sanitaire.

 Les actions principales du poste sont :

- conduire des projets de développement d'actions techniques (mise en place et suivi de plan d'assainissement à l'initiative du GDS avec ses partenaires, suivi des programmes, relation avec les partenaires techniques, institutionnels et financiers).

- promouvoir les actions du GDS, communiquer et informer.

  • PROFIL RECHERCHÉ

BAC +3, + 4 ou plus (autres profils examinés si expériences et compétences reconnues).

Aptitudes à la conduite de projet

Connaissance du monde de l'élevage

Autonomie, rigueur, esprit d'initiative et force de proposition.

  • INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Conditions : CDI temps plein.

Zone d'activité : Nièvre, déplacement en région Bourgogne-Franche-Comté

Salaire à négocier selon expérience

Poste à pourvoir dès que possible.

 

Précisions pour candidater :

Lettre de motivation, CV et prétentions salariales à adresser à : rodolphe.morizot.gds58@reseaugds.com

Formation Eleveur infirmier ovin/caprin

le jeudi 26, janvier 2023

mis en ligne le 19 décembre 2022

Illustration de l'actualité

Le GDS BFC organise une formation «Eleveur infirmier de sa troupe d’ovins/caprins» pour acquérir une méthode d’examen rigoureuse et systématique d’un animal malade et prendre la bonne décision thérapeutique, savoir quand soigner en autonomie et quand appeler le vétérinaire et bien tenir sa pharmacie ... 

Cette journée de formation a lieu le jeudi 26 janvier prochain sur une exploitation caprine de Loulans-Verchamp (70).

Retrouvez le programme et le bulletin d’inscription.

Antibiotiques en élevage : leur utilisation continue de baisser

mis en ligne le 02 décembre 2022

Illustration de l'actualité

L'exposition aux antibiotiques chez les animaux d’élevage a continué de diminuer entre 2020 et 2021 y compris pour les antibiotiques d'importance critique.

[En savoir plus]

Appel à la vigilance : la maladie hémorragique épizootique des cervidés fait son apparition en Europe

mis en ligne le 28 novembre 2022

Sept foyers de maladie hémorragique épizootique des cervidés (EHD) ont été détectés pour la première fois en Europe (hors territoires ultra-marins) depuis fin octobre : cinq foyers en Italie (sud de la Sardaigne et Sicile), et deux foyers en Espagne (Andalousie). Il s'agit de foyers dans des exploitations bovines. L'EHD est très similaire à la FCO pour les ruminants.

[En savoir plus]

Formation parasitisme

le vendredi 16, décembre 2022

mis en ligne le 15 novembre 2022

Illustration de l'actualité

Le GDS BFC organise sous l’impulsion du Syndicat ovin franc-comtois une formation sur la gestion du parasitisme et la prévention des risques de résistance chez les petits ruminants.

Cette journée de formation a lieu le vendredi 16 décembre prochain au lycée agricole de Port/Saône (70).

Retrouvez le programme et le bulletin d’inscription avec les tarifs détaillés ICI.

Les bases d'un agnelage réussi

le mercredi 23, novembre 2022

mis en ligne le 20 octobre 2022

Illustration de l'actualité

En partenariat avec le GDS et avec la Chambre d’Agriculture, le programme INN’OVIN propose une journée autour de l’agnelage, sur le Pôle ovin régional à Charolles (71) le 23 novembre.

Programme : ICI

 

Inscription nécessaire (et renseignements) avant le 18 novembre auprès de la Chambre régionale d’agriculture : 06.27.31.01.57

Journée gratuite (de 10h à 16h), repas non pris en charge