Choix du département

Retour à Bourgogne - Franche-Comté

GDS de Côte-d'Or

1 rue des Coulots

21110 Bretenière

03 80 68 67 30

Fax: 03 80 68 67 44

gds21@reseaugds.com

GDS du Doubs

130 bis rue de Belfort
BP 939
25021 BESANCON Cedex
03 81 65 52 07
gds25@gdsfc.org

GDS du Jura

Route de Lons
Crançot
39570 HAUTEROCHE
03 84 43 01 71
gds39@gdsfc.org

GDS de Nièvre

ZA Le Clos Ry

58000 Sermoise sur Loire

03 86 90 18 90

Fax : 03 86 90 18 91

gds58@reseaugds.com

GDS de Haute-Saône / Territoire de Belfort

17 quai Yves Barbier
BP 40297
70006 VESOUL Cedex
03 84 77 14 17
gds70@gdsfc.org

GDS de l'Yonne

10, Avenue du 4ème RI

BP 46

89011 Auxerre Cedex

03 86 94 81 87

Fax : 03 86 94 81 88

gds89@reseaugds.com

GDS de Saône et Loire

99, route des Grands Crus

71000 Loché

03 85 27 07 70

Fax : 03 85 27 07 77

gds71@reseaugds.com

GDS de Bourgogne - Franche-Comté

1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
gdsbfc@reseaugds.com

Actualité

CNIEL : Construire son bâtiment pour le troupeau laitier

mis en ligne le 30 août 2021

Si c’était à refaire, un éleveur laitier sur trois construirait son bâtiment d’élevage différemment. La construction d’un bâtiment nécessite de faire de nombreux choix impactant à différents niveaux : conditions quotidiennes de travail, résultats techniques et économiques, bien-être des animaux ...

Le CNIEL a réalisé une enquête auprès de 513 éleveurs laitiers français ayant construit un bâtiment depuis moins de 10 ans. Les producteurs enquêtés sur l’hiver 2019/2020 ont librement répondu à un questionnaire en ligne.

Cette enquête a conduit à l’élaboration d’un document de 4 pages, accessible : ICI.

La page 2 du document comporte des témoignages et des données tirées de l’enquête.

 

Voici 6 conseils pour mener à bien son projet :

  • Prendre son temps, c’est gagner en efficacité,
  • Se faire accompagner par des conseillers compétents et indépendants, c’est un bon investissement,
  • Visiter, se documenter, c’est élargir les solutions possibles et bénéficier d’autres expériences,
  • Se fixer un objectif de revenu et définir ensuite un niveau d’investissement raisonnable, c’est limiter les risques financiers,

Un éleveur témoigne : « Avant d’augmenter son cheptel pour produire plus, il faut vérifier si les économies de charges sont possibles et analyser son système d’exploitation ».

40% des éleveurs ne sont pas satisfaits de la pression financière induite par le projet. Afin de limiter cette pression financière, les éleveurs enquêtés conseillent de réaliser une étude technico-économique pour mesurer l’impact sur le revenu, de prendre en compte les éventuelles variations de conjoncture, et de bien définir et respecter son budget.

  • Disposer d’un plan détaillé et validé permet d’avoir de bons devis, d’améliorer le déroulement du chantier et d’assurer une meilleure maîtrise du budget, c’est se garantir de la sérénité,
  • Suivre le chantier nécessite du temps et des compétences, mais c’est indispensable.

Avant de s’engager, chaque choix mérite d’être pesé et partagé entre associés.

 

La page 3 du document précise les 6 étapes de conception et finalisation du bâtiment d’élevage laitier.