Choix du département

Retour à Bourgogne - Franche-Comté

GDS de Côte-d'Or

1 rue des Coulots

21110 Bretenière

03 80 68 67 30

Fax: 03 80 68 67 44

 

gds21@gdsbfc.org

GDS du Doubs

130 bis rue de Belfort
CS 40939
25021 BESANCON Cedex
03 81 65 52 07
gds25@gdsfc.org

GDS du Jura

Route de Lons
Crançot
39570 HAUTEROCHE
03 84 43 01 71
gds39@gdsfc.org

GDS de Nièvre

ZA Le Clos Ry

58000 Sermoise sur Loire

03 86 90 18 90

Fax : 03 86 90 18 91

gds58@reseaugds.com

GDS de Haute-Saône / Territoire de Belfort

17 quai Yves Barbier
BP 40297
70006 VESOUL Cedex
03 84 77 14 17
gds70@gdsfc.org

GDS de l'Yonne

8 rue du pavé Saint Siméon

CS 20046

89000 Auxerre

03 86 94 81 87

Fax : 03 86 94 81 88

gds89@gdsbfc.org

GDS de Saône et Loire

99, route des Grands Crus

71000 Loché

03 85 27 07 70

gds71@reseaugds.com

GDS de Bourgogne - Franche-Comté

1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
gdsbfc@reseaugds.com

Actualité

  • »
  • »
  • Appel à la vigilance : la maladie hémorragique épizootique des cervidés fait son apparition en Europe

Appel à la vigilance : la maladie hémorragique épizootique des cervidés fait son apparition en Europe

mis en ligne le 28 novembre 2022

Sept foyers de maladie hémorragique épizootique des cervidés (EHD) ont été détectés pour la première fois en Europe (hors territoires ultra-marins) depuis fin octobre : cinq foyers en Italie (sud de la Sardaigne et Sicile), et deux foyers en Espagne (Andalousie). Il s'agit de foyers dans des exploitations bovines. L'EHD est très similaire à la FCO pour les ruminants.

L'EHD est une maladie virale infectieuse vectorielle, très similaire à la FCO : virus phylogénétiquement proches, signes cliniques comparables (fièvre, lésions des muqueuses buccales, boiterie), vecteurs identiques et cycles épidémiologiques comparables.

L'EHD doit donc être considérée dans le diagnostic différentiel de la FCO.

Elle est catégorisée DE par le Règlement (UE) 2016/429 : en cas de détection d'un foyer, les conséquences aux échanges sont importantes.

  

Les enquêtes de traçabilité des bovins et ovins introduits en France depuis l'Espagne depuis le mois de septembre sont en cours. Par ailleurs, les enquêtes épidémiologiques en Espagne se poursuivent, avec une nombre élevé d'élevages suspects ; la situation n'est pas encore stabilisée.

   

Au vu de la situation sanitaire en Espagne et en Italie et de l'impact majeur de cette maladie sur les échanges d'animaux, il est indispensable que la vigilance de tous soit  mobilisée éleveurs, vétérinaires et tous les opérateurs au contact de bovins, d'ovins et de caprins.

Tout signe clinique évocateur de cette maladie doit être immédiatement rapporté, soit au vétérinaire sanitaire de l'élevage soit directement à la direction départementale chargée de la protection des populations.

  

Premier bulletin d'information de la plateforme ESA relatif à la EHD en Europe : ICI