Choix du département

Retour à Bourgogne - Franche-Comté

GDS de Côte-d'Or

1 rue des Coulots

21110 Bretenière

03 80 68 67 30

Fax: 03 80 68 67 44

gds21@reseaugds.com

GDS du Doubs

130 bis rue de Belfort
BP 939
25021 BESANCON Cedex
03 81 65 52 07
gds25@gdsfc.org

GDS du Jura

Route de Lons
Crançot
39570 HAUTEROCHE
03 84 43 01 71
gds39@gdsfc.org

GDS de Nièvre

ZA Le Clos Ry

58000 Sermoise sur Loire

03 86 90 18 90

Fax : 03 86 90 18 91

gds58@reseaugds.com

GDS de Haute-Saône / Territoire de Belfort

17 quai Yves Barbier
BP 40297
70006 VESOUL Cedex
03 84 77 14 17
gds70@gdsfc.org

GDS de l'Yonne

10, Avenue du 4ème RI

BP 46

89011 Auxerre Cedex

03 86 94 81 87

Fax : 03 86 94 81 88

gds89@reseaugds.com

GDS de Saône et Loire

99, route des Grands Crus

71000 Loché

03 85 27 07 70

Fax : 03 85 27 07 77

gds71@reseaugds.com

GDS de Bourgogne - Franche-Comté

1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
gdsbfc@reseaugds.com

Actualité

  • »
  • »
  • FCO et vaccination des animaux échangés à l’export : certains accords bilatéraux sont maintenus avec l’Espagne et l’Italie

FCO et vaccination des animaux échangés à l’export : certains accords bilatéraux sont maintenus avec l’Espagne et l’Italie

mis en ligne le 25 mars 2021

La Loi de Santé Animale (LSA) est une loi européenne qui s’appliquera au 21 avril 2021. Cette loi refonde tous les textes réglementaires régissant la Santé Animale en Europe. Concernant la FCO elle abroge les accords bilatéraux passés avec certains pays (Italie et Espagne) pour faciliter les échanges d’animaux importants entre la France et ces pays.

La règle générale veut que tous les bovins issus de France devaient être vaccinés contre les sérotypes 4 et 8 au moins 60 jours avant leur départ. Cette mesure avait inquiété à juste titre les éleveurs et les vétérinaires car elle imposait un changement d’organisation de la vaccination pour les animaux destinés aux échanges.

 

Dans ce contexte et face à l’échéance imminente du 21 avril, des négociations ont été conduites entre la France, l’Espagne et l’Italie. La DGAL vient de communiquer le contenu de ces négociations.

 

Voici l’extrait de son communiqué :

 

VERS L'ESPAGNE
2 phases
1/ Du 21 avril 2021 au 31 août 2021 maintien des conditions actuelles. Les espagnols sont conscients des difficultés à mettre en place cette vaccination 4 et 8 d’ici au 21 avril et nous accordent un délai :

 

  • Bovins, ovins de moins de 70 jours : animaux issus de mères vaccinées OU animaux désinsectisés  pendant 14 jours  suivi d'un test  PCR négatif.
  • Bovins, ovins de plus de 70 jours : animaux désinsectisés  pendant 14 jours  suivi d'un test  PCR négatif OU animaux vaccinés BTV 8 et 4  depuis plus de 10 jours après la deuxième injection.

 

2/ A partir du 1er septembre 2021 nouveau protocole qui impose la vaccination 4 et 8  pour les adultes :

 

  • Bovins, ovins de moins de 70 jours : animaux issus de mères vaccinées OU animaux désinsectisés  pendant 14 jours  suivi d'un test  PCR négatif.
  • Bovins, ovins de plus de 70 jours animaux vaccinés BTV 8 et 4  depuis plus de 10 jours après la deuxième injection.


VERS l'ITALIE

L'Italie ne modifie  pas ses conditions par rapport au protocole bilatéral actuel ( sauf le délai post vaccinal qui passe à 7 jours au lieu de 10) :

 

  • Bovins, ovins de moins de 90 jours : animaux issus de mères vaccinées OU animaux désinsectisés  pendant 14 jours  suivi d'un test  PCR négatif.
  • Bovins, ovins de plus de 90 jours : animaux vaccinés BTV 8    depuis 7 jours après la deuxième injection.


Remarque

les conditions générales s'appliquent également  : des ruminants vaccinés (8 et 4) depuis plus de 60 jours peuvent aller en Espagne et en Italie.

La DGAL indiquait le 5 mars  qu’elle recommandait  d'adopter collectivement une stratégie vaccinale adaptée au contexte de chaque pays (ITALIE BTV 8 -ESPAGNE BTV4-8) d'une part, et analysée au regard des disponibilités en vaccin d'autre part.

Cette recommandation reste d'actualité dans un contexte de tension sur les disponibilités du vaccin bivalent et d'obligation vaccinale pour l'Espagne reportée au 1 septembre.

 

Aussi  ces mois supplémentaires doivent être mis à profit pour :

- organiser la vaccination des animaux adultes échangés dans les meilleures conditions et avec l'objectif de ne pas bloquer les échanges au premier septembre ;

- pour réaliser un travail collectif de mise en conformité de notre réglementation et de nos pratiques au regard de la Loi santé animale.