Choix du département

Retour à Bourgogne - Franche-Comté

GDS de Côte-d'Or

1 rue des Coulots

21110 Bretenière

03 80 68 67 30

Fax: 03 80 68 67 44

 

gds21@gdsbfc.org

GDS du Doubs

130 bis rue de Belfort
CS 40939
25021 BESANCON Cedex
03 81 65 52 07
gds25@gdsfc.org

GDS du Jura

Route de Lons
Crançot
39570 HAUTEROCHE
03 84 43 01 71
gds39@gdsfc.org

GDS de Nièvre

ZA Le Clos Ry

58000 Sermoise sur Loire

03 86 90 18 90

Fax : 03 86 90 18 91

gds58@reseaugds.com

GDS de Haute-Saône / Territoire de Belfort

17 quai Yves Barbier
BP 40297
70006 VESOUL Cedex
03 84 77 14 17
gds70@gdsfc.org

GDS de l'Yonne

8 rue du pavé Saint Siméon

CS 20046

89000 Auxerre

03 86 94 81 87

Fax : 03 86 94 81 88

gds89@gdsbfc.org

GDS de Saône et Loire

99, route des Grands Crus

71000 Loché

03 85 27 07 70

Fax : 03 85 27 07 77

gds71@reseaugds.com

GDS de Bourgogne - Franche-Comté

1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
gdsbfc@reseaugds.com

Actualité

  • »
  • »
  • Prophylaxie BVD 2021-2022 : une situation toujours plus favorable et des enseignements

Prophylaxie BVD 2021-2022 : une situation toujours plus favorable et des enseignements

mis en ligne le 20 juin 2022

Dans notre département, la deuxième année de surveillance et de lutte contre le virus de la BVD se termine. Après une première année déjà favorable, les résultats exhaustifs sur plus de 121 782 naissances sont aujourd’hui connus.

A ce jour, on compte 298000 bovins avec un statut non IPI dans la Nièvre

 

  • Une mobilisation de chacun nécessaire pour une réussite collective

Le dépistage et l’assainissement BVD sont au cœur de notre action collective depuis maintenant 2 ans. Face à ce plan d’envergure, le GDS continue à vous accompagner et à vous informer.

La réussite à l’échelle départementale repose sur une adhésion collective et le respect des mesures sanitaires de base. Les points mis en avant pendant la campagne 2020-21 restent d’actualité : dépister, assainir et être vigilant lors des introductions ! Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire ou à nous contacter.

Campagne Nombre de Veaux nés veaux Cheptels infectés BVD Bovin virémique transitoire Bovin IPI Création de statut non IPI Cheptels non conformes Boutons de rattrapage envoyés

2020-21

30 juin 20 au 1er juillet 21
127 702 62 133 103 264 811 11 987

2021-22

30 avril 21 au 1er mai 22
121 782 38 61 69 163843 6 861

 

Sur les 121 782 veaux nés entre le 1er mai 2021 et le 1er mai 2022, 121 426 ont été dépistés. Suite à un résultat d’analyse favorable, 99 % des veaux bénéficient aujourd’hui d’un statut non-IPI. Leurs mères ont pu être marquées également bovin non IPI.

Durant cette campagne 2021-22, le nombre de cheptels infectés a nettement diminué par rapport à la campagne précédente. De plus, sur les 38 cheptels infectés, 15 étaient déjà infectés du virus de la BVD l’an dernier.

A noter que ces 15 cheptels n’ont, pour une très grande majorité, pas choisi de vacciner leurs troupeaux. Nous encourageons donc vivement à la vaccination contre la BVD dans les cheptels foyers. De plus, il paraît encore prématuré d’arrêter la vaccination BVD dans les cheptels qui la pratiquent. La vaccination est aujourd’hui un élément essentiel pour l’assainissement d’un foyer.

La grande majorité des élevages nouvellement infectés par la BVD ne vaccinaient pas avec un vaccin à protection fœtal (Bovela ou Mucossifa). La quasi-totalité des cheptels infectés ont mis en place les actions d’assainissement : élimination des IPI, dépistages complémentaires des jeunes bovins sans statut BVD connu.

Aujourd’hui, 5 élevages ne respectent pas l’arrêté ministérielle en ce qui concerne soit l’élimination des IPI, soit le dépistage complémentaire des bovins sans statut et 1 élevages ne respectent pas la règlementation en ce qui concerne le dépistage des veaux. Les services vétérinaires traitent très sérieusement ces dossiers.

 

  • L’envoi et la pose des boutons de rattrapage

Concernant les tubes vides arrivés au laboratoire ou cassés lors de la pose, 861 boutons de rattrapage ont été envoyés directement aux éleveurs. Par rapport à l’année dernière, les éleveurs du département s’approprient de plus en plus la technique de prélèvement de cartilage auriculaire. Cet indicateur continuera d’évoluer au fur et à mesures des campagnes.

Les enveloppes qui vous ont été fournies l’an passée sont utilisables plusieurs années, Conservez-les . De nouveaux modèles d’enveloppes vous seront aussi adressés avec l’envoi des boucles « 2023 » mais en nombre plus limité (correspondant à environ 50 % du nombre prévisionnel de veaux à naître).

Lors des échecs de prélèvements, de casse de la boucle au moment de la pose, ou de rattrapage de veaux non dépistés, le GDS envoi ces boutons aux éleveurs.

 

  • Attention à vos introductions !

Il faut mettre en place les conditions pour éviter de réintroduire le virus en contrôlant les introductions. En effet, plus de 20 000 introductions sont recensées dans la Nièvre. 60% des élevages font plus d’une introduction annuelle.

Le kit intro/vente mis en place en 2020-2021 est reconduit avec les tarifs actualisés. N’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire.

A partir de cet automne, nous informerons les acheteurs nivernais qui achèteront des bovins ne bénéficiant pas de statut non IPI avec recommandation de contrôle de ces derniers.

Enfin, le GDS, en collaboration avec l’EDE, finalise l’impression des mentions BVD sur les ASDA de naissances (certains ASDA sont déjà marqués mais l’objectif est d’avoir la quasi-totalité des ASDA des veaux avec les mentions adoptés).